Accident de parcours

Une flûte c’est souvent cylindrique.
Et un cylindre ça roule.
Ça roule ça roule… et puis ça tombe.

C’est comme ça que j’ai été appelée hier soir par un ami dont le piccolo avait fait une chute malencontreuse. Il m’amène rapidement la flûte pour que je puisse y jeter un œil. L’instrument présente deux fentes conséquentes, à peu près diamétralement opposées.

les fentes au départ
les fentes au départ

Elles sont clairement traversantes du côté de la mortaise mais je ne sais pas jusqu’où.

fentes vues du dessus et en biais
fentes vues du dessus et en biais

Pour mieux me rendre compte de l’ampleur des dégâts, je choisis de laisser poser un chiffon humide dans la perce toute la nuit. En gonflant, le bois se dilate et va écarter un peu les fentes. De plus en séchant après le travail, il se re-contractera ce qui renforcera la réparation.

Le matin, mauvaise surprise, les fentes sont beaucoup plus importantes que ce que nous pensions !

Fentes après dilatation du bois
Fentes après dilatation du bois

Sur le coup je ne suis pas sûre d’être en mesure de m’en sortir… Après hésitations, je me dis que déjà les fentes ne touchent pas les trous de jeu. Alors je me lance.

Et puis avec de la minutie et de la patience… on fait parfois de petits miracles !

Fentes après réparation
Fentes après réparation

Ayant du retirer les fils du tenons j’en profite pour refaire tous ceux du piccolo.

Fils tenons refaits
Fils tenons refaits

Et voilà donc un petit piccolo prêt à être rejoué!

Piccolo réparé
Piccolo réparé

 

Une réflexion sur « Accident de parcours »

  1. Et oui, voici mon piccolo comme neuf.
    Son impeccable, la réparation ne se voit presque pas et tout ça en moins de 24h.
    J’étais bluffé et suis maintenant très reconnaissant pour ce magnifique travail.
    merci

    Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *