Comme un petit air de famille… 2 – Constats

On se retrouve donc comme promis pour les constats détaillés et les premiers travaux sur l’ensemble Rudolph Tutz.

Côté bois, il y a quelques petites fentes, assez anodines, et il y a celle-ci…

Fente embouchure
Fente embouchure

Cette fente est donc sur l’extrémité inférieure d’une des trois embouchures. (L’emplacement n’est pas surprenant puisqu’il s’agit d’une mortaise). Elle me paraît tout à fait réparable, en revanche je ne pense pas pouvoir en atténuer l’apparence sur la bague. Mais bon… tant pis pour l’esthétique! Pour l’instant j’ai mis le bois à « gonfler » (en mettant un chiffon humide dans la perce) pour pouvoir m’occuper de la réparation par la suite.

Côté bois, il y a aussi ceci :

Taches sur le bois
Taches sur le bois

Une des embouchures présentes d’étranges taches… Difficile de dire de quoi il s’agit… Le bois aurait-il été patiné/vernis avec un produit qui aurait réagi avec un autre appliqué par la suite? S’agirait-il d’une moisissure ou d’un champignon?

Je commence par nettoyer le bois pour le débarrasser d’éventuels résidus de produits ou de dépôts quelconques. Les taches sont toujours bien présentes, même si légèrement atténuées.

taches après nettoyage
taches après nettoyage

Un petit essai de lissage du bois m’indique que les taches ne sont pas qu’à la surface, ou qu’il faudrait vraiment polir le bois pour les retirer. Mais comme je veux l’agresser le moins possible pour l’instant, je préfère permettre à cette embouchure de rejoindre le bain d’huile.

Dans ce même bain d’huile on retrouve les deux autres embouchures, et les corps (main gauche et main droite) sans clés. Certains trous de jeux avaient été modifiés (vraisemblablement à la cire), je les nettoie donc avant le huilage. Ces petites modifications de trous permet d’affiner la justesse de l’instrument en fonction du jeu de l’interprète. Mais il ne faut pas oublier que le bois bouge au fil du temps, et qu’il est donc important de les enlever (quitte à les refaire) de temps en temps.

Trou de jeu avant nettoyage
Trou de jeu avant nettoyage

Côté métal, rien de très particulier à noter. Les clés sont des clés plates, dont certains tampons seront à refaire. Les ressorts ont l’air de bien fonctionner. Il y a juste une clé qui se pose un peu en biais par rapport à son axe normal, il faudra voir si elle est voilée, si c’est le ressort qui est tordu, ou si c’est le bois qui a joué à cette endroit là pour rectifier en fonction.

Dernière petite chose, le pied en ré possède une coulisse d’accord dont le liège est mort. (C’est rien de le dire puisqu’il a carrément disparu!) Il faudra s’occuper d’en poser un nouveau ou de refaire cette jointure au fil pour que la coulisse puisse jouer son rôle correctement!

Coulisse d'accord démontée
Coulisse d’accord démontée

Et voilà où on en est pour l’instant!

Quand le bain d’huile de la première partie du ‘lot’ sera terminé, j’attaquerai la suite… Mais je n’aurais pas eu la place de mettre tout ce petit monde à s’égoutter en même temps!

Une réflexion sur « Comme un petit air de famille… 2 – Constats »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *