Isidor Lot 2 – Le bois

Côté bois…

Je commence par nettoyer la perce des bouts de liège qui y étaient restés collés.

nettoyage perce avant:après
nettoyage perce avant/après

Puis je reprends le bois à l’extrémité de la perce. Le « rattrapage » du bois n’est pas parfaitement invisible, mais c’est quand même nettement mieux! Je travaille aussi sur l’intérieur de la mortaise du corps main gauche.

Nouvel état de la perce
Nouvel état de la perce de l’embouchure

De manière générale, le bois est très sec. Pour le ‘nourrir’ le plus en profondeur possible, je plonge la flûte dans un bain d’huile où je la laisse une nuit (un peu plus pour l’embouchure).

Huilage en cours
Huilage en cours

 Après le bain d’huile je nettoie l’intérieur de la perce avec un écouvillon en plastique souple (le huilage préalable permet un nettoyage plus efficace et moins agressif). Puis je laisse la flûte s’égoutter un position verticale un bon moment avant de l’essuyer un peu. La flûte est laissée au repos pour que le bois finisse d’absorber ou de rejeter l’huile.

Je m’occupe ensuite de réparer la fente de l’embouchure.

Fente avant et après réparation
Fente avant et après réparation

Il ne me reste ensuite plus qu’à parfaire le retrait des lièges!

Retrait des lièges : tenon supérieur terminé
Retrait des lièges : tenon supérieur terminé

Et voilà pour ce qui est du bois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *