Noblet&Thibouville 1 – Constats

Oui je sais, les deux article postés dans la catégorie « Juste une photo en passant » présentaient des piccolos. Tout plein de piccolos. Et sur les huit qui y figuraient, il en reste encore cinq dont je ne me suis pas encore occupée. Et puis il y a aussi le piccolo boehm qui attend que je finalise ses réglages. Mais comment vous dire… j’en avais un peu marre des piccolos j’avais vraiment envie de m’occuper d’une flûte. D’autant qu’il y en a deux qui m’ont été offertes à Noël dernier, et que je n’ai depuis absolument pas eu le temps de me pencher dessus.

J’ai donc décidé qu’il était temps de remédier à ça ! Le travail risque de s’étaler dans le temps étant donné qu’il y a aussi plusieurs autres instruments dont il faudra que je m’occupe tout bientôt… donc autant commencer maintenant!

Trêve de bavardages (inutiles), passons au présentations. La flûte en question est une Noblet&Thibouville, en 5 parties (embouchure, barillet, corps gauche et droit, pied), à 5 clés.

Flûte avant restauration
Flûte avant restauration

La marque Noblet&Thibouville / à Ivry-la-Bataille, présente sur l’embouchure et les deux corps, permet de situer la fabrication de l’instrument entre 1858 et 1874 (sous réserve de vérification ultérieure).

Marque Noblet&Thibouville
Marque Noblet&Thibouville

Côté embouchure… Une jolie fente qui part de la bague inférieure. Vu l’état de saleté de la perce, j’aurais pour l’instant bien du mal à dire si elle est traversante, mais je ne suis pas plus inquiète que ça quant à sa réparation.

Fente embouchure
Fente embouchure

Le cabochon n’est lui pas d’origine. Il semblerait qu’une nouvelle pièce de bois ait été remontée sur le pas de vis, le dessus du cabochon avait du être abîmé, ce qui aura nécessité son remplacement. Je pense que la pièce rapportée est dans bois différent de celui de la flûte. La vis du bouchon a l’air elle plutôt en bon état… mais comme ce dernier est fortement coincé dans l’embouchure pour l’instant, cela restera à vérifier!

Cabochon
Cabochon

S’il possède quelques jolis impacts, le bois du corps gauche ne semble pas présenter de fente.

Corps main gauche
Corps main gauche

Les tenons étaient faits au lièges mais ceux-ci ont bien souffert du temps et du manque d’entretien, il sera donc nécessaire de les changer (ou de les remplacer par du fil, je n’ai pas encore choisi pour quelle solution j’opterai).

Exemple liège
Exemple liège

Côté clés, les vis de certaines ne semblent pas d’origine, n’étant pas aux bonnes dimensions. Les tampons seront tous à changer (quelle surprise!). Ceci étant dit… je trouve la forme de ces clés particulièrement joli, avec les coupelles quasiment en demi-sphère.

détail clé et vis
détail clé et vis

Pour le corps droit et le pied, rien de de très spécifique à noter. Si ce n’est qu’ils sont proprement inséparables pour l’instant! Le liège du tenon a du gonfler et coller…

Corps droit et pied
Corps droit et pied

Il ne nous reste plus qu’à parler du barillet. Ah le barillet… J’ai vu passer bien plus de barillets fendus que de barillets qui sont restés intacts, et celui-ci ne fait pas exception à la règle. Mais! Petite nouveauté cette fois-ci, la fente a déjà été réparée une première fois, par insertion d’une petite lame de bois. Je ne sais pas si le travail qui a été fait a bougé avec le temps, mais aujourd’hui le barillet n’est pas étanche, et il faudra donc reprendre tout ça.

Fente barillet
Fente barillet

Quelques remarques générales pour terminer. Le métal est passablement oxydé, mais c’était bien prévisible. Les ressorts des clés ont l’air d’être en suffisamment bon état pour pouvoir être gardés. Mais comme ils sont fixés avec des vis, si je devais être amenée à les changer, ça ne devrait pas poser trop de problèmes. Le bois m’a l’air vernis, il faudra donc que je le mette à nu avant de reprendre fentes et autres impacts. Je verrai si je choisis de le revernir ou pas une fois que tout ça aura été fait! Mais quoi qu’il en soit… je le trouve vraiment magnifique!

Motifs bois
Motifs bois

2 réflexions au sujet de « Noblet&Thibouville 1 – Constats »

  1. Re intervention sur cette Noblet & Thibouville. Je ne pense pas qu’a son origine cette flûte n’ai jamais été recouverte de vernis. Effectivement le bois est très beau avec ce nœud très mouvementé (ce n’était pas un choix de bois pour un instrument de « qualité Supérieure », vous ne trouveriez pas ce choix là pour le même instrument avec des clefs en argent massif) ne vous y trompé pas je ne snobe pas ce bois je le trouve splendide, j’adddddore.
    Petite précision sur la date exacte du commencement de cette association c’est le 01 11 1958. Je dis qu’en 1874 cette association n’existait déjà plus, mais c’est peut être un peut plus tôt ? ( je dois encore faire des investigations sur ce point)…

    1. Merci beaucoup pour la précision de la date!
      il est possible que l’association Noblet & Thibouville se soit arrêtée un peu avant 1874, mais la dissolution officielle n’a peut-être eu lieu qu’à cette date, ce qui expliquerait que ce soit les dates que l’on trouve… Mais n’ayant pas fait de recherches approfondies sur ce point je ne pourrai l’affirmer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *