Piccolo Labadie 3 – Suite, (en)fin!

Après pas mal d’autres travaux et pas mal d’hésitations aussi… J’ai enfin décidé de finir de m’occuper du piccolo Labadie.

Alors, pour rappel (oui, parce que ça fait quand même biiiiiien longtemps que je n’ai pas donné de nouvelles de ce piccolo…), le problème principal, c’était le pied, donc un des arceaux de support de l’axe de la clé avait cédé.

Détail pied
Détail pied cassé

A la base, j’ai pensé reformé un arceau complet et retirer ce qu’il reste de l’ancien. Et puis… et puis… bah non. Je n’ai pas pu me résoudre à attaquer à ce point un instrument qui doit dater de la fin du XVIIe ou du début du XVIIIe siècle. J’avais peur de faire quelque chose qui puisse être préjudiciable au piccolo.

J’ai donc arrêté le travail, le temps de trouver une meilleure idée (ce qui aura pris pas mal de temps). Et puis j’ai fini par me décider à essayer de ne refaire que le bout d’arceau manquant!

Je suis donc partie d’un petit bout de bois (du bouleau il me semble, je n’avais pas de buis à disposition), pour tenter une réparation. Je dois dire que c’était plutôt sans conviction au début. Et au fur et à mesure… on se dit que finalement, ça pourrait peut-être donner quelque chose!

Pièce en cours de création
Pièce en cours de création

Bon, soyons francs, quand j’ai pris cette photo, ça faisait déjà un moment que je travaillais sur ce petit bout de bois. Mais je n’ai pas pris de photo avant, parce que je ne pensais pas que ça aboutirait!

Et quand je dis petit… C’est VRAIMENT tout petit.

Arceau en cours
Arceau en cours

Et donc, vu la taille de l’objet… Il faut s’armer de pas mal de patience et de minutie pour ne pas risquer de tout casser avec un coup de lime mal placé.

Un peu plus tard, on en est là… C’est mieux, mais pas encore tout à fait ça!

Ça avance doucement
Ça avance doucement

Encore un peu plus tard… Ma pièce de bois est suffisamment avancée pour que je me mette à penser à la fixer. Avant de le faire, je travaille un peu sur le bout en place, pour que les deux puissent s’ajuster au mieux. Et puis je me lance, et je colle. Puis je peaufine les finitions. Cette fois, ça commence vraiment à prendre forme!

Pièce fixée
Pièce fixée

Il me reste ensuite à percer un trou pour l’axe de la clé dans ce nouvel arceau, et à m’occuper un peu de la teinte du bois. Tant qu’à faire, autant essayer que le résultat soit le plus joli possible!

Après "teinte" du bois
Après « teinte » du bois

La couleur est donc plus proche, mais je n’ai pas pu obtenir exactement la même teinte que celle du buis.

Maintenant qu’on est bon pour le bois… Il faut s’occuper de la clé! Parce que bon… c’est pas tout propre tout ça…

Clé avant nettoyage
Clé avant nettoyage

Un petit coup de polisseuse plus tard…

Clé nettoyée
Clé nettoyée

C’est quand même mieux comme ça, non?

Ensuite, on peut poser un nouveau tampon… et remonter la clé!

Clé remontée
Clé remontée

Et pour terminer, il ne reste plus qu’à refaire les fils des tenons, et replacer le bouchon de l’embouchure.

Tenons refaits au fil
Tenons refaits au fil

Et voilà! Un joli petit piccolo (je sais, petit et piccolo ça fait doublon, mais il est vraiment riquiqui), prêt à sonner à nouveau!

Fin du travail
Fin du travail

Il ne me reste donc plus qu’à déterminer la place du bouchon de l’embouchure, et à faire des recherches sur le facteur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *