Piccolo mystère 1 – Constats et démontage

En attendant de pouvoir m’occuper de la désoxydation du piccolo boehm (j’ai essayé ‘à la main’ comme pour les autres flûtes mais j’ai capitulé sur la pièce la plus simple au bout de 20mn…), petite présentation d’un autre instrument !

Il s’agit donc d’un piccolo à 6 clés, dont les bagues et l’allure générale me faisaient penser à la « flûte mystère » avec laquelle j’ai commencé l’été dernier (il a d’ailleurs la même provenance).

Piccolo avant restauration
Piccolo avant restauration

Particularité de cet instrument : la tête « métallique ».

embouchure
embouchure

Je mets des guillemets car en y regardant de plus près… La tête est tubée et gainée métal, mais possède bien une partie en bois ! (je reviendrai sur les raisons potentielles d’un tel choix dans un prochain article)

biseau métal/bois
biseau métal/bois

Le haut de la perce présente quelques fentes, probablement dues au mélange bois métal (et donc aux différences de coefficients de dilatation). Mais du même coup, elles n’ont guère d’importance comme l’embouchure est entièrement tubée.

fentes sur la tête
fentes sur la tête

Le bouchon est bien usé, ce qui n’est guère surprenant. La vis et le cabochon sont par contre en bon état, il y à juste à noter que la tige métallique qui est normalement rattachée à la vis en bois s’est décollée. Je ne sais pas si je pourrais la recoller convenablement mais en soi, même en l’état la vis fonctionne tout à fait, il n’est juste pas possible de connaître son réglage sans démonter le cabochon.

bouchon à vis et cabochon
bouchon à vis et cabochon

Le piccolo possède une coulisse d’accord et un barillet. Barillet qui présente une fente traversante qui a déjà été plus ou moins réparée mais qu’il faudra néanmoins reprendre.

fente sur le barillet
fente sur le barillet

Passons maintenant au corps de la flûte.

corps du piccolo
corps du piccolo

À première vue, hormis le fait que la clé du mib a un ressort aiguille au lieu d’un ressort plat, rien de bien particulier. Mais là encore au démontage… je découvre plusieurs petites surprises !

en cours de démontage
en cours de démontage

Par ordre de découverte : les vis tout d’abord. Elles ne sont pas toutes d’origine, certaines ne sont pas de la bonne taille et l’une d’elle a même été remplacée par un simple taquet métallique.

trois sortes de 'vis'
trois sortes de ‘vis’

Dans la série des éléments inadaptés, il y a aussi les tampons. J’ai remarqué qu’ils semblaient ne pas être de la bonne taille et/ou épaisseur, ce qui se confirme après démontage des clés. L’étanchéité ne semblait pas trop mauvaise ceci dit… mais je poserai quand même de nouveaux tampons, ça sera mieux !

exemple de tampon
exemple de tampon

Et enfin… dans la série des surprises et des pièces rapportées… je m’aperçois que deux des clés ne sont pas d’origine ! Plusieurs petites choses me permettent de m’en apercevoir. Tout d’abord elles n’ont pas tout à fait la même couleur que les autres (elles sont en métal plaqué). Ensuite, les vis des ressorts sont clairement plus apparentes.

vis de ressort visible
vis de ressort visible

Par ailleurs, les charnières de ces deux clés rapportées sont plus épaisses que celles de autres clés.

charnières d'épaisseur différentes
charnières d’épaisseur différentes

Et enfin, pour effacer les derniers doutes que j’aurais pu avoir… L’une des clés a des charnières trop courtes, ce qui fait qu’elle a une rondelle métallique qui avait été ajoutée pour qu’elle ne bouge pas.

la clé et sa rondelle métallique
la clé et sa rondelle métallique

Et voilà pour les présentations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *