Piccolo mystère 3 – Premiers travaux, le métal

Une fois les présentations et constats faits… place au début du travail !

Côté métal… Démontage et désoxydation pour tout le monde !

Pour les clés, rien de bien compliqué. Je commence par retirer tampons et lièges puis je passe au nettoyage du métal. À ce niveau-là, je me méfie un peu et préfère y aller doucement pour les clés dont le plaquage argenté est abîmé. Mais aucun problème à noter. J’en suis juste à me demander s’il n’y a pas 4 voire 5 provenances différentes dans les clés !

clés désoxydées
clés désoxydées

Pour ce qui est de l’embouchure, là aussi, un sérieux nettoyage s’impose ! Particulièrement dans la perce… soit là où c’est le moins accessible…

embouchure oxydée
embouchure oxydée

Mais avec de l’huile de coude, on s’en sort plutôt bien, non ?

embouchure désoxydée
embouchure désoxydée

Je reprends aussi le tenon, dont l’extrémité est assez abîmée. Je ne cherche pas un résultat parfait (et d’ailleurs il ne l’est pas), je fais juste en sorte que l’embouchure tienne si elle est posée en position verticale, ce qui atteste d’une relative planéité.

et... ça tient!
et… ça tient!

En tous cas le tenon est plus net, et ça évitera qu’il ne s’use trop prématurément au contact du barillet (et/ou qu’il n’use le barillet).

tenon embouchure
tenon embouchure

Je m’occupe aussi du montant d’axe (rapporté) qui semblait avoir passablement souffert. Là encore, je n’ai aucune prétention d’un résultat parfait, mais je pense qu’il y a du mieux !

montant d'axe rectifié
montant d’axe rectifié

Et voilà pour ce qui est du métal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *