Piccolo mystère 5 – On piétine…

En ce moment côté avancement des restaurations, c’est un peu le retour de « l’escargot rachitique »… Mais il y a quand même quelques légers progrès !

J’ai repris le cabochon de tête, la petite tige métallique qui surmonte la vis s’étant décollée. Cette tige n’est pas strictement indispensable au bon fonctionnement du piccolo, mais elle permet un contrôle visuel du réglage de la place du bouchon dans la perce, ce qui peut être utile ! Je décide donc d’essayer de la remettre en place, mais je n’ai que peu de surface, et donc peu de prise…

tige métallique décollée
tige métallique décollée

Je m’aperçois au passage que la base de la vis en bois est fendue, et qu’il faudra la consolider un peu pour éviter qu’elle ne se casse.

Vis fissurée
Vis fissurée

Sachant qu’un simple collage en l’état ne tiendrait pas, je perce le haut de la vis sur quelques millimètre pour augmenter la surface de prise.

Vis percée
Vis percée

Il ne me reste alors plus qu’à nettoyer la tige et à la recoller.

Tige recollée
Tige recollée

Mais dès que j’essaie de remonter la vis avec le cabochon, la tige force dans le cabochon et cède à nouveau. Je m’aperçois alors que la pièce métallique qui recouvre le cabochon a été un peu déformée et que le trou par lequel doit passer la tige n’est plus circulaire. Je le rectifie donc, recolle la vis, et réessaie. Et… c’est de nouveau raté. Je pense que je n’ai pas assez de prise pour que ça puisse tenir. Je choisis donc de remplacer la tige originale par une d’acier filetée, que je peux donc visser dans le bois, ce qui fait qu’elle tient bien mieux !

Nouvelle tige filetée
Nouvelle tige filetée

Et cette fois-ci, ça marche !

Vis remontée dans le cabochon
Vis remontée dans le cabochon

Voilà donc pour ce qui est du duo vis-cabochon. Il ne me restera de ce côté-là plus qu’à changer le bouchon en liège.

Sinon j’ai aussi attaqué le retamponnage des clés, et la pose de nouveaux lièges. Au départ, je ne rencontre pas de problème particuliers et tout se passe bien.

Nouveau tampon et nouveau liège
Nouveau tampon et nouveau liège

C’est au remontage que les choses se compliquent pour les clés qui ne sont pas d’origine. Particulièrement pour la clé du sol# et celle du fa main droite. Après plusieurs essais infructueux, je parviens à créer un tampon en mousse pour la clé du sol#. Comme la mousse est plus souple que le cuir, elle prend l’empreinte du trou plus facilement, ce qui fait que j’arrive à une bonne étanchéité de la clé. N’ayant pas encore trouvé de solution satisfaisante pour la clé du fa avec des tampons achetés, je pense que je vais essayer la même chose !

Donc pour l’instant, on en est là…

En cours de retamponnage
En cours de retamponnage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *