Projet top secret – Nom de code HTB / Ep.2

On se retrouve donc aujourd’hui, comme prévu, pour parler du projet HTB. Et des constats initiaux pour commencer.Petit rappel avant toute chose, je n’ai pas décidé de me lancer dans une remise en état de fond. Parce que je pense que ça me dépasserait amplement. Je ne me penche donc pas du tout sur la question des petites fournitures des clés (donc lièges et tampons, qui sont pourtant en piteux état, si ce n’est carrément absents).

A première vue, le hautbois a l’air d’aller plutôt bien. Pas de problème mécanique majeur, pas de grosse fente, les lièges des tenons à changer, les axes à dégripper un peu, les clés et bagues qu’il faut nettoyer, mais j’en ai vu d’autres…

Exemple liège à changer
Exemple liège à changer
Détail clé oxydée
Détail clé oxydée su le pavillon  (retenez la bien cette clé-là, on aura l’occasion d’en reparler…)

Côté bois il y a des petites choses à reprendre (sur d’anciennes reprises d’ailleurs), sur le pavillon et le corps inférieur.

Bois abîmé corps
Bois abîmé corps inférieur
Bois pavillon abîmé
Bois pavillon abîmé

C’était donc parti pour une sacrée aventure… Moi qui suis amatrice de rubik’s cube et autres casse-tête, démonter un hautbois c’était un joli puzzle! Bon, je ne cacherai pas que j’ai eu recours à de nombreuses photos pour me souvenir de l’ordre de montage/démontage… Un peu comme ça quoi 😉

Bref, le démontage… Non seulement ça tenait du puzzle pour comprendre dans quel ordre enlever les clés… Mais encore fallait-il ensuite pouvoir le faire! Certaines vis étaient extrêmement, mais alors extrêmement grippées. (Oui, deux fois extrêmement et c’est même pas exagéré.)

A coup de dégrippant, de chaleur, de (beauuuuucoup) de patience et de nombreux essais ratés… J’ai fini par y arriver.

Corps supérieur démonté
Corps supérieur démonté

Tadaaaaa! youpi youpi tout ça. Sauf que. Vous vous souvenez de la clé du pavillon? (Roh, mais si, celle qui était toute oxydée!) Bah la tête de sa vis à elle… était plate. Vraiment plate. Il n’y avait presque plus de rainure visible. Alors utilisable c’était même pas la peine d’y penser. Et comme c’est un axe… Il n’y avait qu’un accès possible. Joie. Il aura donc fallu que je vienne reprendre le dessus de l’axe avec un petit disque pour découper le métal et recréer ainsi un semblant de tête de vis.

Et…. Victoire!!

Clé du pavillon démontée
Clé du pavillon démontée

Le démontage aura été en fait bien plus compliqué que le remontage… mais ça on en parlera plus tard!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *