Restauration Rapide : Thibouville-Lamy

Retour quelques mois en arrière en attendant les derniers réglages de la Isidor Lot…

Le 1er novembre dernier, un ami me confie me confie une flûte Thibouville-Lamy. Bien qu’elle n’ait pas été jouée depuis bien longtemps, elle est en très bel état.

C’est une flûte en bois foncé (probablement du palissandre?), en 5 parties (embouchure, barillet, corps gauche et droit, pied). Elle comporte 10 clés rondes, tamponnées à la baudruche, ainsi que 6 bagues métalliques (vraisemblablement en argent).

Je note qu’en plus de la marque JTL présente sur toutes les parties de la flûte, l’embouchure en porte plusieurs autres : Golaz-Kaiser Genève, puis une marque que je n’ai pas encore réussi à déchiffrer et enfin Kaspar-Wicky Genève.

Marques sur l'embouchure
Marques sur l’embouchure

La présence de ces différentes marques laisse supposer que la flûte aura été entretenue à plusieurs reprises. Il n’y a donc que peu de choses à faire dessus. Seule chose qui me paraisse vraiment « essentielle » : s’occuper d’une fente de surface en haut du corps droit.

Fente corps MD
Fente corps MD

Il y a aussi une fine fente de surface sur le barillet, mais en dehors de ça, le bois ne demandera pas grand chose si ce n’est un très léger lissage et un bon huilage!

Huilage en cours
Huilage en cours

Les lièges des tenons étant encore en très bon état, je me contente de les nettoyer avec un papier de verre très fin.

Liège inférieur nettoyé
Liège inférieur nettoyé

Pareil pour le bouchon de tête, il est encore bon, je n’ai donc qu’à le ré-aplanir.

Bouchon aplani
Bouchon aplani

Côté métal, un bon désoxydage suffira. Il ne reste ensuite plus qu’à remonter les clés, huiler légèrement les axes au passage et rajouter ou changer quelques lièges. Ce n’est même pas la peine de retamponner, les tampons sont encore bons et assurent une bonne étanchéité!

Exemple tampon
Exemple tampon

Et voilà « la bête »! N’est-elle pas absolument magnifique ?

Un bien bel instrument
Un bien bel instrument

Refusant qu’un si bel instrument reste sans protection, je lui confectionne aussi un étui.

Le nouvel étui
Le nouvel étui

La flûte est à 440Hz est possède une sonorité claire et brillante sans être ‘acide’ pour autant. Mais du côté des doigtés… ce n’est pas une mince affaire ! Ce clétage est celui que Tulou appelle la « flûte perfectionnée ». Et pour moi qui n’en ai pas l’habitude, il y a de quoi se faire des nœuds dans les doigts ! Mais dès que j’aurai un peu de temps je me pencherai avec plaisir sur la question, la flûte ayant à mon avis un vrai potentiel !

Thibouville-Lamy restaurée
Thibouville-Lamy restaurée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *