Tabard 3 – Démontage et petites surprises…

Une fois les premiers constats terminés, place au début du travail sur la Tabard !

Pour commencer, il s’agit de tout démonter… y compris le barillet ! A l’aide de dégrippant injecté entre le tenon de l’embouchure et celui du barillet je parviens enfin à les séparer. (Note au passage, le dégrippant fonctionne apparemment bien comme nettoyant aussi !) Ayant désormais accès aux deux extrémités de la perce de l’embouchure, j’en profite pour la mesurer. Elle est bien cylindrique ! Elle ne suit donc pas la forme extérieure de la tête qui est elle clairement conique.

Embouchure et barillet dégrippés
Embouchure et barillet dégrippés

J’en profite aussi pour démonter le bouchon et le cabochon. La vis est en bon état, et je ne devrais pas avoir de mal à la réutiliser !

Bouchon et cabochon démontés
Bouchon et cabochon démontés

Puis vient le temps de démonter les clés. Et là… je vais de surprises en surprises… D’abord, comme certaines vis ne sont pas adaptées, j’ai beaucoup de mal à les retirer sans abîmer quoi que ce soit (j’ai passé plus de 30mn sur le démontage de l’une des clés). Ensuite, le métal utilisé sur la flûte est assez léger, et donc fragile. Il s’avère ainsi que la charnière d’une des clés est abîmée et fissurée, il faudra donc que j’essaie de la renforcer avant de la remonter.

charnière abîmée
charnière abîmée

Pour continuer dans la série des bonnes nouvelles, le retrait de la clé du pied laisse apparaître deux fentes. Je ne me suis pas encore vraiment penchée dessus, mais j’espère qu’il ne sera pas nécessaire de retirer la pièce métallique pour pouvoir les réparer…

Fentes sur le pied
Fentes sur le pied

Le démontage des clés me réserve une autre surprise (mais pas mauvaise cette fois!). Les trous latéraux qui sont bouchés par les clés ont une petite cheminée en métal! Je n’avais pas encore vu ça sur une flûte… Du point de vue de la facture, ça doit limiter la déformation des trous, et du mien… je pense que ça pourra faciliter l’ajustement dans la pose des nouveaux tampons!

Cheminée métallique
Cheminée métallique (autre exemple sur la photo juste au-dessus)

Dernière étape pour ce démontage de la flûte : le retrait des lièges des tenons. Il n’est pour l’instant encore qu’assez grossier, mais sera affiné par la suite (probablement en même temps que le travail sur le bois).

retrait des lièges
retrait des lièges

Et voilà ! Un instrument démonté, un !

Flûte démontée
Flûte démontée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *