Tabard 5 – Le bois

Une fois que le bois a fini d’absorber l’huile résiduelle… Le travail peut commencer!

J’attaque par les petites fentes repérées sur le pied.

Fentes sur le pied
Fentes sur le pied

En observant attentivement l’intérieur de la perce, je m’aperçois que la fente supérieure est traversante est qu’elle se prolonge sous le patin métallique. Il serait possible de venir travailler à la fois par l’intérieur et par l’extérieur mais je préfère éviter de modifier la perce, même un tout petit peu. Je choisis donc de ne m’occuper des fentes que par l’extérieur et de me contenter de les encoller légèrement à l’intérieur.

Fentes pied après réparation
Fentes pied après réparation

Puis je m’occupe de la fente présente sur le barillet. Le travail est un peu délicat car je voudrais essayer de préserver la marque présente à cet endroit là. Mais en protégeant le bois et avec un peu de minutie le résultat est plutôt pas mal !

Barillet réparé
Barillet réparé
la marque a pu être préservée
la marque a pu être préservée

Enfin il me reste les deux fentes de l’embouchure. Après vérification elles sont toutes les deux traversantes, bien que l’une ait précédemment été réparée par épinglage. En contrôlant je m’aperçois d’ailleurs que l’une des épingles passe sur l’intérieur de la perce. Pour l’instant je la laisse telle quelle. Elle est au dessus du trou d’embouchure, il est donc possible qu’elle n’impacte pas le son.

Fentes réparées (avant et après nettoyage des traces de colle)
Fentes réparées (avant et après nettoyage des traces de colle)

Et voilà, côté bois, on est tout bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *