Tabard 7 – Tout allait bien, quand soudain…

Une fois le travail de nettoyage du métal terminé et les fentes du bois réparées, il restait une grande étape : le retamponnage.

Comme je commence à avoir un peu d’expérience, et que comme je l’espérais les cheminées en métal de la flûte facilitent le bouchage des tampons, tout se passe plutôt aisément.

Prise d'empreinte
Prise d’empreinte

Les nouveaux tampons sont placés et ajustés dans les coupelles, les axes huilés avant d’être remontés, et dès la première tentative j’ai quatre clés sur six qui bouchent vraiment bien. Il ne me restera donc que quelques réglages et ajustements à faire pour que tout fonctionne bien !

Enfin ça, c’est du moins ce que je pensais…

Le lendemain du retamponnage, je m’attaque donc aux deux clés dont l’étanchéité laisse à désirer. Je re-démonte la clé (jusque-là tout va bien), vérifie l’assise du tampon, et comme celle-ci semble bonne je vais pour retendre un peu le ressort. Sauf que le dit ressort présente une petite fissure… et qu’il ne résiste pas à l’opération.

ressort cassé
ressort cassé

Bon, sur quatre flûtes restaurées je n’avais pas encore eu de ressort qui casse… Il faut bien un début à tout ! Comme c’était néanmoins une éventualité à laquelle j’avais pensé, j’ai quelques ressorts neufs sous la main. J’en choisis donc un qui ait sensiblement les mêmes dimensions (longueur et épaisseur) que celui à changer. Arriver à démonter la pièce cassée n’est déjà pas une mince affaire, la vis étant passablement abimée.

ressort démonté et nouveau ressort
ressort démonté et nouveau ressort

Je courbe donc le nouveau ressort (en y allant tout doucement, je n’ai pas vraiment envie d’en casser un deuxième dans la même journée), mais j’arrive à mes fins sans nouvel incident. Je m’apprête donc à remonter tout ça… quand je m’aperçois que la vis est plus grosse que le diamètre du trou sur le ressort !

Tous les ressort que j’ai à ma disposition ont la même taille de trou, je ne peux donc pas juste en préparer un autre. Après comparaison avec les autres flûtes à clés que j’ai chez moi, il s’avère que la Tabard a des vis particulièrement grosses, ce qui explique que mes ressorts ne correspondent pas. Je n’ai donc pas d’autre choix que d’ajuster les pièces que j’ai à ma disposition.

Je vais donc agrandir légèrement le trou sur le ressort (mais je n’ai qu’extrêmement peu de marge), nettoyer et limer un peu la vis, couper le ressort à la bonne longueur et lui redonner une forme effilée… Bref…

en plein chantier...
en plein chantier…

L’opération me demande une bonne dose de concentration et d’imagination, mais au final, je peux enfin remonter le ressort !

la clé avec son nouveau ressort
la clé avec son nouveau ressort

Après ajustement de la tension et le replacement du tampon dans sa coupelle à l’aide d’un petit disque de liège, la clé est prête à retrouver sa place. Et cette fois-ci, ça fonctionne et le bouchage du tampon est bon.

Le retamponnage est donc (enfin) terminé…

la flûte retamponnée
la flûte retamponnée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *