Une flûte mystérieuse

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois la restauration terminée, il ne reste plus qu’à… la faire sonner! Et dès les premières notes, grosse surprise, le diapason est à 465Hz! J’avais jusque-là déjà joué sur des instruments allant de 392Hz à 440Hz (voire 442Hz), mais 465Hz, c’était une première!

Ce diapason, qui sonne à peu près un demi-ton plus haut que celui à 440Hz est assez déroutant. Mes cours d’histoire de la musique me revenant en mémoire, je fais le lien avec le diapason dit « d’église » qui était souvent plus haut que le diapason « de chambre » (ou Kammerton). Cette idée sera par la suite validée par Serge Saitta à qui j’ai pu montrer la flûte.

En revanche, nous n’avons pas réussi à déterminer un modèle ou à identifier un facteur… Cette flûte reste donc un mystère!

La flûte restaurée
La flûte restaurée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *